Introducing Xavier Dumoulin

Introducing Xavier Dumoulin

10 août 2017

Tags:

Xavier Dumoulin

Le travail de Xavier Dumoulin questionne l'obsession de l'homme à s'arracher à la nature, à la tenir à distance jusqu'à se rendre aveugle aux transformations qu'il lui inflige et à nier la relation de dépendance qu'il entretient avec elle.

La photographie constitue pour lui un moyen d'expression au service de son engagement. L'Homme, jusqu'ici absent de son travail, se situe pourtant au centre de ses interrogations. Mais il préfère chercher ses traces dans les paysages, car celles-ci sont beaucoup plus éloquentes pour exprimer la place qu'il occupe dans ce monde.

Xavier Dumoulin vit et travaille à Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques. Son travail est régulièrement exposé en galerie et a reçu de nombreuses distinctions : prix du jury Hiiibrand Photography (Chine) en 2013, prix Fubiz et lauréat Photocollection en 2012, primé au concours "Urban photo" de la mairie de Paris en 2011. Xavier Dumoulin a également été finaliste de la Bourse du talent en 2016 avec sa série "Limites".


> Série Passager de la nuit

Isola, série Passager de la nuit (2011)

Dans cette série, Xavier Dumoulin parcourt de nuit des zones périurbaines, ces espaces tentaculaires que l'éclairage public, les lumières des abribus ou les néons des enseignes commerciales n'abandonnent jamais totalement à l'obscurité de la nuit. Lumière partout, étoiles nulle part... rendues invisibles par l'acharnement de l'homme à soumettre la nature en imposant une présence lumineuse permanente.


> Série Incandescences

Dune, série Incandescences (2013)

Voyageant des côtes normandes à l'arrière-pays niçois, Xavier Dumoulin photographie les nuits de pleine lune en adoptant un point de vue plongeant sur des villes ou des villages isolés en pleine nature.
L'éclairage artificiel transforme ces environnements urbains en coulées de lave qui aveuglent ceux qu'elles engloutissent. Pour lui, "la lumière sensée nous rassurer est devenue une barrière de plus en plus hermétique qui nous empêche de voir l'essentiel et nous maintient dans l'illusion".


> Série Limites

Barrage, série Limites (2015)

Une falaise face à la mer, le bord d'un lac, le pied d'un glacier, des cimes enneigées... Dans cette série, le photographe nous donne à voir des paysages qui semblent familiers et immuables. Dans chacun d'eux, l'idée d'une frontière : entre les éléments, entre le naturel et l'artificiel, entre deux états de la matière... Autant de limites rendues mouvantes par les changements climatiques, invisibles et pourtant à l'oeuvre.

 

 

Remonter