Un vernissage sans vernis

Un vernissage sans vernis

02 novembre 2015

Tags:

Cécile Raynal, exposition, résidence, sculpture

Le 8 octobre dernier, Cécile Raynal présentait son exposition de fin de résidence au département de psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte de l’Institut Mutualiste Montsouris. Un vernissage "sans vernis", quelques jours seulement avant les mondanités des grandes foires parisiennes. Nous reproduisons ci-dessous le message qu’elle nous a envoyé pour partager le souvenir de ce moment : quelques mots qui traduisent bien la sincérité de sa démarche et la générosité dont est empreint sa pratique de sculpteur. Bonne lecture.



Quelques jours après le vernissage tout à fait hors du commun qui s'est déroulé jeudi dernier à Montsouris, j'émerge enfin et reprend le fil des jours... et des nuits. Et celui des messages.

Ce vernissage donc fut sans vernis.
Aucun.

Plein d'émotions partagées par les personnes présentes et nombreuses, connues ou inconnues, ami(e)s, adolescent(e)s, soignant(e)s, familles des jeunes, ce fut un moment particulier. Un écho magnifique à ces mois passés dans ces unités chargées de mal de vivre, et en lutte contre des malheurs.

Quelque chose de lumineux est venu interrompre pour quelques heures les peines et les inquiétudes. Une sorte de trêve qui débuta par les chants de la chorale menée par Yaelle Tordjman, dans laquelle elle ouvre au chant des adolescents hospitalisés ET, SIMULTANEMENT, des personnels de l'hôpital. Nous avions choisi ensemble des morceaux qui prolongeaient poétiquement les histoires de silences qui courent en ces lieux. Puis la direction de l'hôpital, puis Maurice Corcos, puis la fondation Castelloti, puis ta sculptrice ici t'écrivant, qui n'en menait plus large du tout, prirent la parole.

Une parole à l'image des sculptures et de ces chants : profonde et authentique.
Le micro d'Hervé Pauchon* circulait tout ce temps-là, petit objet rouge un peu drôle, à l'humour parfait. Il semble que ce dernier ait l'intention de consacrer une semaine entière à ces enregistrements pris sur le vif du vernissage.
Voilà.

Depuis des mois, j'ai beaucoup travaillé, parfois de façon très collective, toujours de façon fort complémentaire avec Jibé, l'association Regards croisés** et les complices-modèles, dont j'ai le privilège d'avoir la confiance, pour mener à bien de bizarres aventures artistiques. Celle-ci, de Rouen à Paris, fut particulièrement riche et remuante. Et les sculptures changent, s'habitent de plus en plus de récits, discrets mais évidents. Entre figures des êtres humains et animaux, j'espère très fort que certaines sauront te toucher, te suggérer, te poétiser les instants de la visite que tu feras de l'exposition.

(...)

Cécile Raynal


Exposition "Des Ombres d’Alice au Vestibule des Pommes"
Jusqu’au 8 janvier 2016
Ouverte en libre accès, tous les jours de 9h à 20h, dans le hall de l’hôpital, le couloir des visiteurs et dans le hall du département de psychiatrie de l’adolescent et du jeune adulte. Institut Mutualiste Montsouris 42, boulevard Jourdan – 75014 Paris

* Comédien et homme de radio, Hervé Pauchon, présenté l'émission "Un temps de Pauchon" du lundi au vendredi sur France Inter.
** L’association Regards croisés est une association loi 1901 dont l’objet est d’accompagner la sculptrice Cécile Raynal dans ses projets de travail in situ et de résidences artistiques à l’extérieur de l’atelier.

Remonter