Albano - Peinture abstraite colorée | Artistics

Albano - Peinture contemporaine

Plaintext email only
Non
Albano
Espagne
né le: 
21 mar 1988
Close

Parcours: 

2017 : Art Circle / Embassades d'art. Goriška Brda. Slovénie.
2017 : Résidence pour artistes avec Ignacio Iturria. Fondation Iturria. Miami, Etats-Unis.
2011/2012 : Bourse Collaboration, Département Dessin. Faculté des Beaux-Arts. Université Complutense de Madrid. Espagne.
2008/2010 : Bourse peinture, Taller del Prado. Madrid. Espagne.
2007/2012 : Diplômé des Beaux-Arts. Université Complutense de Madrid. Espagne.
2006 : Bourse Mario Antolín. Prix de peinture BMW. Espagne.
2005/2007 : Ecole secondaire supérieure d'art. Ecole d'art d'Ávila. Espagne.

Distinction(s): 

2016 : Prix Artemisia. Mairie de Madrid. Espagne.
2015 : Prix International “Obra Abierta”. Caja de Extremadura. Espagne.
2013 : Prix International Eugenio Hermoso. Espagne.
2012 : Prix de peinture BMW. Espagne.
2012 : Prix carrière, Prix Gredos a la Trayectoria. Guisando. Espagne.
2011 : Premier prix, Prix National de la ville de Badajoz. Espagne.
2010 : Médaille d'honneur, prix de peinture BMW. Espagne.
2009 : Premier prix, Biennale des Arts Plastiques Fondation Villalar. Cours de Castilla y León. Espagne.
2009 : Médaille d'honneur, prix de peinture BMW. Espagne.
2009 : Prix National des Arts Plastiques de Majadahonda. Espagne.
2009 : Premier prix, Concours de la ville de Béjar. Espagne.
2008 : Prix Caja Madrid, 75 Salon d'automne de Madrid. Espagne.
2008 : Prix Acquisition, 30 Salon d'automne de Plasencia. Espagne.
2008 : Premier Prix, Premio Gredos de Pintura. Espagne.
2007 : Prix Acquisition, Prix Caja Castilla la Mancha. Espagne.
2005: Premier prix, Concours Jeunes créateurs, mairie de Ávila. Espagne.
2006 : Mario Antolín Grant, Prix de peinture BMW. Espagne.

Exposition(s): 

2017. “Nadie nada borra”. Galerie Juan Risso. Madrid. Espagne.
2017 : “Over the rainbow”. Galerie Iturria. Cadaqués. Espagne.
2017 : “Los heraldos verdes”. UBS Europe SE. Madrid. Espagne.
2017 : “Claro vuelo de la Memoria”. Livre de l'artiste. Bibliothèque publique de Ávila. Espagne.
2013 : “Génesis” Atelier del Prado. Madrid, España. Espagne.
2013 : “NI SIROCO NI PAMPERO” Showroom Mansa 16. Punta del Este. Uruguay.
2011 : “Sueños Valquíricos” Galerie Alfama. Madrid. Espagne.
2011 : “Pásalo” Galerie António Prates. Lisbonne. Portugal.
2009 : “África, un sueño”. Galerie Calir. Ávila. Espagne.
2007 : “Beca Mario Antolín 2006”. Galerie Alfama. Madrid. Espagne.
Albano
nous a ouvert les portes de son atelier. Consultez la vidéo de notre visite pour en savoir plus sur sa démarche.

Toute l'actualité de l'art contemporain sur notre blog

  • Depuis plus de dix ans, l’artiste espagnol Albano développe une œuvre singulière, dont l’originalité et l’audace ont été distinguées dans son pays avant même qu’il ait achevé ses études aux Beaux-Arts. Celui qui réfute le qualificatif de peintre...

À propos: 

Albano Hernández Domínguez, dit Albano, est un artiste contemporain espagnol né en 1988. Originaire d’Avila, non loin de Madrid, Albano vit et travaille aujourd’hui à Cambridge au Royaume-Uni. Dans le registre de l’art abstrait, sa peinture se caractérise par une intensité des couleurs ainsi qu’une répétition et une accumulation de motifs abstraits, souvent géométriques.

A à peine trente ans, Albano a remporté différents prix et distinctions dont le BMW Painting Award en 2012. Il a également eu l’occasion d’être invité à plusieurs résidences d’artistes notamment à Miami, et compte aujourd’hui à son actif plus d’une dizaine d’expositions personnelles en galerie d’art. Enfin, ses œuvres sont aussi collectionnées par des institutions publiques et des fondations espagnoles.

Albano commence à apprendre les techniques de la peinture aux côtés de son père durant son enfance et son adolescence. Il poursuit ses efforts en étudiant les beaux-arts pendant sept ans, de 2007 à 2012, au sein de grandes écoles à Avila puis Madrid. C’est au cours de cette période que le travail d’Albano évolue vers une approche plus théorique de la peinture, ce qui le conduit alors à questionner son identité. Albano a toujours été très imprégné des paysages castillans qu’il connait bien, caractérisés par ces larges étendues de champs d’un vert vif et persistant, ce vert que l’on retrouve comme une constante dans ses tableaux. Fasciné par l’idée de mémoire, Albano considère cette couleur comme une trace de ses souvenirs qui apparaissent de façon cyclique dans sa peinture. C’est en déplaçant son atelier à Cambridge qu’Albano est entré dans sa période qu’il appelle la « période Désert » durant laquelle il a eu recours à ses souvenirs pour peindre. Aujourd’hui, Albano sent le besoin de peindre autre chose pour se retrouver, notamment en se concentrant sur la peinture elle-même. C’est qu’il appelle sa « période Atlas ». Albano a donc trouvé dans l’environnement de son atelier, dans l’espace qu’il représente, sa nouvelle inspiration qui devient aujourd’hui son « nouveau désert » dit-il.

La peinture d’Albano est sans aucun doute une peinture abstraite. Ses tableaux sont habités par d’intenses aplats de couleur et composés de différents motifs et formes qui se superposent les uns aux autres. Certaines récurrences se retrouvent dans ses tableaux, comme l’utilisation de la couleur verte, du motif du damier – symbole, pour lui, de complémentarité et d’unité – et l’accumulation de traces et couches épaisses de peinture. Sans doute proche de l’héritage laissé par le Formalisme, Albano entend s’éloigner de la représentation du réel pour ne concentrer le regard du spectateur que sur la peinture elle-même et ce qu’elle représente en soi. Le critique d’art Brane Kovič, à propos de l’œuvre d’Albano, synthétise très bien cette idée en écrivant « […] peu importe comment elle est faite, il n'est finalement question que d'émotions, de capacité d'identification avec ce pouvoir intérieur de l'œuvre que les mots ne peuvent pas décrire et qui est résumé par la fameuse phrase du grand poète français Paul Valéry : "Il faut toujours s'excuser de parler peinture" ».

Remonter