fb

Alejandro
Vega Beuvrin

Espagne
né le: 
18 mai 1979
Close
Parcours: 
2010 - Lauréat du concours d’accréditation pour le poste de professeur et chercheur dans les domaines de l’architecture et des arts plastiques de l’université Simon Bolivar Caracas (Venezuela)
2007 – 2010 - Professeur invité au sein du département de Dessin, d’Architecture et d’Arts plastiques à l’université Simon Bolivar de Caracas (Venezuela)
2009 – Master en architecture avancée, IAAC (Barcelone, Espagne)
2004 – Diplôme d’architecture à l’université centrale du Venezuela
2004 – Mention d’honneur du secteur des études urbaines de la faculté centrale du Venezuela
1997 – Bachelor scientifique
Distinction(s): 
2019 - Nomination pour le prix de la meilleure proposition artistique de l’A-FAD (Barcelone, Espagne)
2019 - Mention d'honneur pour la sculpture Guaicaquirón à la Biennal de València Ciutat Vella Oberta 2019.
2018 – Finaliste du prix de la biennale de sculpture de la Fondation Vila Casa.
2013 - 1er prix du concours pour le développement de la sculpture urbaine organisé par le ministère des Transports et du Génie Civil du Venezuela.
Exposition(s): 
2019 - Invitation par Porsche à ART 2.0 Barcelone – Donation d’une œuvre pour obtenir des fonds destinés au service d’oncologie infantile de l’hôpital Sant Joan de Deus. (Barcelone, Espagne)
2019 - Donation d’une œuvre pour la vente aux enchères EN VOZ ALTA (Caracas, Venezuela)
2019 - Sélection pour la Biennale de Valence (Espagne)
2018 – Biennale de sculpture de la Fondation Vila Casa
2017 – Exposition collective « Abstraccion : Atraccion », galerie CBG Arts (Caracas, Venezuela)
2016/2017/2018 – Participation au Festival Carré Latin (Paris, France)
2015 – Commande publique de la ville de Caracas pour la réalisation et l’exposition permanente de trois sculptures dans l’espace public, Plaza Cipriano Castro. (Caracas, Venezuela)
2002 – Participation à l’exposition collective Vilanueva-Ventrillon
2002 – Participation à l’exposition collective FAUART (Barcelone, Espagne)
PUBLICATIONS:
2018 – Catalogue du prix d’architecture, Fondation Vila Casa, Editions Palafruell
2017 – Revue Artefacto Internacional, Numéro 23
2017 - Revue Artefacto Internacional, Numéro 22
2014 – Critique en tant qu’architecte du Mois, revue Masisa Inspira
2013 – Version en ligne du journal El Universal, numéro d’Octobre
2011 – Couverture du journal El Nacional, Corps de citoyen, numéro de Juin
2011 – Revue Deco News, Numéro 83
2010 - Revue Deco News, Numéro 77
2008 – Le papier du Bolivar, Numéro de Février
Alejandro
Vega Beuvrin
nous a ouvert les portes de son atelier. Consultez la vidéo de notre visite pour en savoir plus sur sa démarche.
À propos: 

Alejandro Vega Beuvrin est un artiste sculpteur, né en Mai 1979 à Caracas, capitale du Venezuela. Depuis 2015, il exerce la sculpture dans son atelier d’arts plastiques de Barcelone, discipline grâce à laquelle il expérimente et réinvestit les questions architecturales qu’il a d’abord enseignées à l’université de Caracas. Chez l’architecte devenu sculpteur, les procédés techniques modernes œuvrent pour la création de pièces aux formats variés, conçues pour entretenir une relation avec l’espace urbain, comme avec un espace plus intime.

Un architecte devenu sculpteur

Diplômé d’architecture à l’université centrale de Caracas en 2004, Alejandro Vega Beuvrin a d’abord occupé un poste de professeur invité dans le département de dessin, d’architecture et d’arts plastiques au sein de l’université Simon Bolivar de Caracas avant de devenir chercheur dans le domaine de l’architecture en 2010. Lorsqu’en 2014 la ville, objet d’étude de sa première profession, est devenue le théâtre d’une répression faisant suite au changement de régime vénézuélien notamment dirigée contre les étudiants, Alejandro Vega Beuvrin prit la décision d’installer son studio d’arts plastiques à Barcelone afin de pouvoir se consacrer à la sculpture contemporaineSon parcours d’architecte, ainsi que ses productions de sculptures, sont influencés par l’espace urbain. Sa première production de sculptures en métal fut commissionnée en 2015 par la ville de Caracas : trois sculptures monumentales composées de plaques de métal découpées et assemblées, d’abord nommées Guarimba puis Barricada, en référence directe à la situation de la rue. Sans pour autant qualifier son travail d’œuvre engagée, l’artiste reconnaît l’influence directe de la politique vénézuélienne. Il confie : « En vérité, j’ignore d’où provient mon inspiration. C’est cette manie de dessiner qui passe avant le désespoir, avant l’angoisse que nous vivons tous. C’est dans cela que j’évacue mes émotions. ».

Les enjeux techniques d’un « dessin spatial »

Attiré depuis toujours par le dessin en tant que discipline manuelle, Alejandro Vega Beuvrin conçoit d’abord ses sculptures sur ordinateur. Il qualifie ses œuvres de « dessin spatial » : ce sont des objets bidimensionnels dont la création s’opère dans un espace numérique unidimensionnel. Réinvestissant les outils numériques de son passé d’architecte, l’artiste pense ses sculptures comme une nouvelle relation à l’espace urbain : sa réflexion, proche de la théorie minimaliste de l'artiste Sol Lewitt, vise à rétablir la relation nécessaire que la sculpture entretient avec l’espace dans lequel elle évolue. Sa proximité avec le minimalisme se justifie également par un travail sur la forme à travers lequel l’artiste explore les potentialités esthétiques de ses sculptures en métal.

Les formes des sculptures qu’il dessine sont découpées au laser dans de feuilles de métal à partir du dessin numérique, lesquelles sont assemblées. Cette étape d’assemblage est essentielle en tant qu’elle constitue la réelle construction de la sculpture créant un effet de volume d’abord inexistant. Le choix des matériaux a pu donner lieu à une expérimentation technique et esthétique durant laquelle fer (le matériau de ses premières sculptures), bronze, acier corten, bois ou encore acrylique ont pris la forme caractéristique des œuvres d’Alejandro Vega Beuvrin. Grâce à la possibilité de le polir, l’acier inoxydable demeure tout de même le matériau de prédilection de l’artiste, lui permettant d’explorer de nombreuses possibilités esthétiques. Il crée des sculptures polies dont les reflets encouragent le spectateur à envisager la relativité de son point de vue d’une part, et créant un effet vibratoire qui n’est pas sans rappeler la tradition cinétique de la sculpture d’autre part.

Des débuts réussis dans le monde de l’art

Alejandro Vega Beuvrin connaît rapidement un intérêt pour ses sculptures abstraites. Dès 2015, il expose trois sculptures de manière permanente au sein de l’espace public de Caracas. C’est avec ses sculptures en métal qu’il expose plusieurs fois à Paris, notamment dans les jardins du Palais Royal dans le cadre du festival Carré Latin auquel il participe durant trois années consécutives, de 2016 à 2018. Cette même année, Alejandro Vega Beuvrin figure parmi les sculpteurs contemporains finalistes du prix de la biennale de sculpture de la Fondation Vila Casa de Barcelone. En 2019, il poursuit sa carrière avec une nouvelle position de finaliste pour le prix de la meilleure proposition artistique de l’A-FAD (Fostering Arts and Design), association d’artistes et d’artisans issus du monde du design.

Ses sculptures ont plusieurs fois été présentées aux enchères afin de générer des fonds notamment pour la fondation « Fe y Alegria » (Foi et joie) en 2019, et pour le service d’oncologie infantile de l’hôpital Sant Joan de Deu à Barcelone la même année, sur invitation de Porsche à ART 2.0 Barcelone. L'artiste a reçu une mention d'honneur pour la sculpture Guaicaquirón à la Biennal de València Ciutat Vella Oberta 2019. 

Remonter