fb

Patricia
Volk

Royaume-Uni
Close
Parcours: 
1985-87 : Middlesex Polytechnic Foundation Course et conception tridimensionnelle
1987-89 : Bath College of Higher Education (Bath Spa University) (BA Céramique)
Distinction(s): 
2007 : Exposition ING "Discerning Eye", Mall Gallery, Londres - Gagnante régional
Sélectionnée : 'Brian Mercer Bronze Casting Residency' Italie par la Royal British Society of Sculptors
Exposition(s): 
EXPOSITIONS PERSONNELLES:
2020 : Henry Saywell, Londres
2019 & 2017 : Arundel Contemporary, Arundel
2018 : Kobi & Teal, Frome
2018 : Oink Gallery, Swindon
2017 : Chapel Arts, Cheltenham
2015 : William Benington Gallery Sculptural à Coombe Trenchard
2015 : Chapel Lane Gallery, Tunbridge Wells
2014 : The Art Room, Topsham, Devon
2014 : New Craftsman Gallery, St. Ives
1997 : Fine Arts, Bath
1997 : Bohun Gallery, Henley-on-Thames
1996 : The Open Eye Gallery, Edinbourg
EXPOSITIONS COLLECTIVES SÉLECTIONNÉES (À PARTIR DE 2018)
2020 & 2018 : RWA Open, Bristol
Bath Schools of Art & Design, Bath Spa University, Alumni Show, Locksbrook Campus, Bath
Royal West of England Academy, (exposition des candidats académiciens présélectionnés), Bristol
RWA Exposition ouverte de sculptures, Bristol
Blackwater Gallery, Cardiff
Creative Wiltshire, A Celebration of Art, Salisbury Museum, Salisbury
Sheridan Russell Gallery, plusieurs foires d'art, Londres
2020, 2019 & 2018 : Beukenhof Pheonix, Belgique
2020, 2019 & 2018 : The Garden Gallery, Hampshire
2020, 2019 & 2018 : Hannah Peschar Gallery, Surrey
2020, 2019 & 2018 : Arundel Contemporary, Arundel, Sussex
2018: Affordable Art Fair Brussels, Hampstead & Battersea
2018: VJB Arts in the Atrium of 10 Gresham Street, Londres
Urchfont Manor, Wiltshire, « Art in the Garden » organisé par les Amis du jardin
EXPOSITIONS COLLECTIVES SÉLECTIONNÉES (JUSQU'EN 2017)
2017 - 2011: Beukenhof Pheonix, Belgium (chaque année)
2017 - 2005: The Garden Gallery, Hampshire (chaque année)
2017 - 1990: Hannah Peschar Gallery, Surrey (chaque année)
2017: Arundel Contemporary, Arundel, Sussex
Cavaliero Finn, Dulwich & Somerset & Royal Society of Sculptors, Londres
The London Group Open, The Cello Factory, Londres
‘From Where I’m Standing’, Swindon Museum &Art Gallery
‘Discerning Eye Winners’ Exhibition, Temple Church, Londres
2016 & 2012: Doddington Hall & Gardens, Lincoln
Tarpey Gallery, Derby
2014 & 2016: Lemon Street Gallery, Withiel, Truro
2015, 2013 & 2012: William Benington Gallery Sculptural at Coombe Trenchard
The Biscuit Factory, Newcastle : ‘Gravity’ (Exposition spéciale)
Denise Yapp Contemporary Art, Monmouth
Bohun Gallery, Henley on Thames (Exposant régulier)
2013 & 2011: Ceramic Art Londres
2017, 2013, 2011 & 2009: Quenington Sculpture Trust Fresh Air
2016, 2010, 2009, 2008 & 2007: RWA Open, Bristol
Sculpt Gallery, Essex
Rococo Gardens, Painswick (artiste commissionné)
Shirley Crowther Fine Art
View Art Gallery, Bristol
2008 & 2006 : Cathédrale de Chichester, Sculpture in Paradise
The Himalayan Garden & Sculpture Park, N.Yorkshire
[email protected] Royal British Society of Sculptors, Londres
The Martin Tinney Gallery, Cardiff
ING Discerning Eye* (*Artiste spécialement sélectionné)
Eye to Eye, Cork Street, Londres
The Scottish Gallery
COLLECTIONS :
Lord Carrington, Sir John Mortimer, Damon de Laszlo, Simon Relph CBE, Lady Osborne, Robert Race, Priory Hotel, Bath, British Consul, Ivory Coast, Anthony Horowitz, Mary Portas, Swindon Museum & Art Gallery
PUBLICATIONS:
"50 Women Sculptors" (Aurora Metro Publications)
"Revue de la céramique" (Inspiration de l'article: Sculpture Vultures - Elaine Bolt - Numéro 306)
"MADE IN BED", publication indépendante produite des étudiants du Sotheby's Institute of Art
Le FLUX Feview (Article vedette - Édition 3)
Artist Talk Magazine (article vedette - numéro 3)
Art Maze Mag (article vedette – numéro 1)
Ceramic Review (article vedette - numéro 282)
"The New Age of Ceramics" de Hannah Stouffer (Gingko Press Inc.)
"Perspective internationale de la céramique contemporaine" de Emmanuel Cooper (Thames & Hudson)
2020 : Céramiques pour le jardin et les paysages éd. Karin Hessenberg (A&C Black, Londres,)
"Creative Ideas for Small Gardens" de Anthony Paul (HarperCollins);
"Classic Garden Features" de David Stuart (Conran Octopus)
"The Garden Sanctuary" de Keith Mitchell (Hamlyn);
"The Sculptor's Bible" de John Plowman (KP Books);
"The Sculpting Techniques Bible" ed. Claire Waite Brown (Chartswell Books Inc).
"Ceramic Design Course" d'Anthony Quinn (Barron's)
COMMANDES:
2019 : Chargée de créer une nouvelle identité sur écran pour ITV dans le cadre du prestigieux projet « ITV Creates »
1999 : Travail sélectionnée comme Southern Arts Prize par le biographe de Beckett James Knowlson (lauréat du Southern Arts Literary Award 1999, pour son livre Damned to Fame: A Life of Samuel Beckett.)
1998 : "Audience and Muse", Brewhouse Art Centre, Taunton
1997 : "The Water Deities" ArtSway, Sway, Hampshire (designer du jardin : Cleve West)
Patricia
Volk
nous a ouvert les portes de son atelier. Consultez la vidéo de notre visite pour en savoir plus sur sa démarche.
À propos: 

L’artiste britannique Patricia Volk présente une sculpture contemporaine abstraite très originale, résultat d’une combinaison entre la forme et la couleur qui est guidée par son intuition. Avec la juxtaposition de contrastes, d’équilibres et d’accords, ses sculptures colorées en céramique reflètent, dans l’idée de la sculptrice, les relations mêmes entre les êtres humains. 

Le rêve d’être artiste et les débuts dans la figuration 

Patricia Volk vit et travaille actuellement près de Trowbridge dans le comté Wiltshire de l’Angleterre. Née à Belfast, en Irlande du Nord, Patricia rêve d’être artiste dès son plus jeune âge. Souffrant de dyslexie, c’est une enfant qui a des difficultés à s’exprimer avec les mots mais qui est obsédée par le dessin, dans lequel elle puise toute sa confiance. Une carrière artistique n’est toutefois pas concevable dans son parcours éducatif et ce désir demeure longtemps un simple rêve. 

Installée en Angleterre, Patricia multiplie les postes et finit par travailler dans une agence de publicité. Une nuit, alors qu’elle n’a pas dessiné ni peint depuis quinze ans, elle reprend cette activité. Désireuse de s’y consacrer à temps plein, elle est admise à la Middlesex University où elle étudie le dessin tridimensionnel, et complète sa formation avec un cursus en céramique à la Bath Spa University. Une fois sortie de l’école et engagée dans le parcours artistique tant rêvé, l’artiste commence à expérimenter librement avec son matériau de prédilection, la terre, pour créer des sculptures colorées.  

Au début sa production est figurative, constituée par des têtes symboliques et asexuées, porteuse de plusieurs références et inspirations, anciennes et modernes : les icones catholiques et de l’histoire de l’art, la tradition sculpturale celtique, l’œuvre de Giacometti et de Modigliani. Au fil des années toutefois, Patricia commence à se sentir de plus en plus limitée par la figuration et le coté représentationnel qui impose une signification à ses sculptures. Elle raconte ainsi le passage à l’abstraction : « J’ai décidé de simplifier complétement les formes, pour voir si c’était toujours moi. Et j’ai découvert que oui, c’était toujours moi, et cela a ouvert une toute nouvelle perspective ».

Les sculptures colorées en céramique peinte et la recherche de la ligne parfaite 

Le travail abstrait de Patricia naît de la combinaison unique entre deux éléments : la forme et la couleur. La sculptrice contemporaine vise à trouver une forme simple, plaisante et dynamique ; la simplicité de la ligne est pour elle « une courbe tellement bien qu’elle coupe le souffle, quelque chose qui est presque une note musicale dans l’air ». Sans aucune idée préconçue de la pièce finale, elle débute son processus de création en découpant différents morceaux de terre, à la recherche de cette ligne parfaite. Successivement, elle les cuit et les assemble, avec de la colle ou en les perçant sur une structure. La construction de la pièce est un aspect fascinant pour Patricia - dont le père était constructeur - et c’est l’une des raisons pour lesquelles la terre est devenue son matériau privilégié. 

Une fois construites, les sculptures sont colorées avec de la peinture acrylique, et finalisées avec un vernis mat. Le travail de Patricia s’éloigne ainsi considérablement de la tradition britannique, dans laquelle les sculptures en céramique sont généralement émaillées, et s’inspire plutôt de la tradition américaine de la céramique peinte (‘painted fired clay’, terme employé par le sculpteur Ken Price). Les couleurs pour Patricia accentuent la forme et elles sont capables de rendre la pièce légère, presque flottante, en contraste avec le poids de la terre. L’artiste consacre beaucoup de temps au choix des couleurs ; elle les combine de façon visuelle et très subjective, se fiant à son intuition et s’inspirant des combinaisons qu’elle voit dans la vie quotidienne.

Les sculptures colorées de Patricia Volk reflètent sa personnalité, mais chacune est pour elle un nouveau défi, la quête d’un renouvellement constant. L’interprétation est laissée libre et ouverte, bien que la juxtaposition de leurs formes simples mais puissantes et de leurs couleurs vibrantes suggère des idées différentes aux observateurs, telles que la tranquillité, le conflit ou encore le sens de mouvement. 

La reconnaissance du monde de l’art 

Depuis 2008, Patricia Volk expose ses sculptures colorées dans des galeries et musées au Royaume-Uni. Ses œuvres font partie de collections privées, telles que celle de l’écrivain Anthony Horowitz ou celle du politicien Lord Carrington, ainsi que publiques, telle que celle du Swindon Museum and Art Gallery. Son travail a fait l’objet de nombreuses publications et en 2020 il a été présenté dans le livre « 50 Women Sculptors », conjointement à celui d’artistes célèbres comme Camille Claudel, Barbara Hepworth, Niki de Saint Phalle et Louise Bourgeois. L’artiste est également membre de la Royal Society of Sculptors (FRSS), organisation anglaise promouvant l’excellence dans la sculpture, et académicienne à la Royal West of England Academy (RWA).

Remonter