fb

Rendez-vous à Fotofever 2015

10 novembre 2015

Rendez-vous à Fotofever 2015

Artistics vous donne rendez-vous à Fotofever 2015, le rendez-vous de la nouvelle scène photographique. Nous vous attendons sur le stand C22 entre le vendredi 13 et le dimanche 15 novembre 2015 au Carrousel du Louvre, à Paris.

Artistics participera à la prochaine édition de la foire de photographie parisienne Fotofever avec une sélection de trois photographes : Matthieu Venot, jeune artiste brestois révélé par le réseau social Instagram ; Christophe Jacrot, dont l'actualité est marquée par la publication récente de son livre Météores ; et Christian Houge, qui inaugurera le 14 novembre prochain une exposition au prestigieux Three Shadows Photography Art Centre de Beijing. Ces trois photographes, aux parcours et aux démarches très différentes, ont en commun un intérêt pour l'architecture et l'environnement qui trouve un écho dans l'actualité avec la tenue prochaine de la conférence de Paris (COP 21) sur le climat.

 

Christian Houge

Steel Frame (2014), de Christian Houge. Série Barentsburg, Spitsbergen.

Photographe et vidéaste depuis près de 20 ans, Christian Houge (Norvège, 1972) explore dans chacun de ses projets la relation entre nature et culture, et plus particulièrement les frontières entre l'ordre artificiel créé par l'homme et sa relation aussi bien physique que métaphorique à son environnement. Ses oeuvres font partie de nombreuses collections publiques (Norvège, Etats-Unis, Chine) et privées, et ses séries Barentsburg et Shadow Within ont toutes deux été nominées au prix Pictet, le premier prix photographique consacré au développement durable. Après Canton (Chine) en décembre 2014 et Wenzhou l'été dernier, Son exposition "Paradise Lost" sera présentée à partir du 14 novembre 2015 au Three Shadows Photography Art Centre de Beijing.

 

Christophe Jacrot

La Traversée (2009), de Christophe Jacrot. Série Hong Kong in the Rain.

Depuis près de huit ans, le photographe Christophe Jacrot (France, 1960) développe un projet artistique sur les intempéries dans les grandes métropoles de l’hémisphère nord, avec une approche délibérément picturale et émotionnelle. Prises sur le vif, ses photographies nous montrent le visage inconnu de New York, Hong Kong ou Shanghaï lorsqu'elles sont soumises à des averses de pluie ou de neige. Ces mégapoles de béton et de verre révèlent alors leur fragile beauté et semblent livrer un combat qui crée une puissante tension dramatique. Christophe Jacrot vient de publier "Météores" aux éditions h’Artpon, un livre qui présente une série de 90 photographies réalisées entre 2006 et 2015 (140 pages, 30 x 26 cm, 49 €).

 

Matthieu Venot

   

De gauche à droite : Sans Titre VI et Sans Titre XII (2014), de Matthieu Venot. Série Prism.

Dans l’objectif de Matthieu Venot (France, 1979), la ville de Brest (où il vit depuis 2008) prend des airs de Miami Beach, côté Ocean Drive : ciel sans nuage, façades aux couleurs pastel et aux lignes épurées. Le photographe ne cherche pourtant pas à créer une image idéalisée de sa ville. En se concentrant sur des détails architecturaux, il compose des images très graphiques, où l’abstraction prend le pas sur la représentation du paysage urbain. Photographe autodidacte de 36 ans, Matthieu Venot fait partie de cette génération d’artistes qui s’est fait connaître grâce aux réseaux sociaux. Ses clichés au format carré ont rapidement bénéficié d'une large diffusion virale sur Instagram où il compte près de 75 000 abonnés.

Remonter